Comment le Burn out peut vous sauver

Comme toute situation « difficile » le Burn out peut vous sauver. L’être humain a parfois besoin de toucher le fond pour enfin suivre son chemin, vivre sa vérité et pas celle de quelqu’un d’autre. Je vais me focaliser principalement sur le burn out au niveau professionnel mais le burn out peut bien sûr toucher tous les domaines de notre vie. Une mère au foyer peut aussi faire un burn out du fait du surmenage, manque de sommeil…

Le domaine professionnel est juste un domaine parmi tant d’autre de la vie. Si vous voulez vivre en harmonie, c’est important d’harmoniser votre vie sur tous les plans.

Il arrive un moment où non seulement vous n’êtes plus en harmonie dans un ou plusieurs domaines de votre vie mais où la disharmonie est telle que tout s’écroule. Et quand tout s’écroule, cela peut être une opportunité pour recréer la vie sur de nouvelles bases. Parfois la vie vient nous « frapper fort » pour que l’on se réveille, pour que notre conscience s’éveille à qui nous sommes vraiment au-delà du conditionnement et des programmations que nous avons reçues.

Certaines conditions sont davantage propices au burn out que d’autres :

Le fait de travailler dans une entreprise où le chiffre d’affaires et la performance priment sur l’humain. Le fait d’avoir une surcharge de travail en permanence. Un mode de management nocif qui est basé sur les humiliations, la critique, un manque d’écoute et de reconnaissance, des rapports tendus avec son supérieur, le harcèlement, le fait d’être ridiculisé et rabaissé…

Beaucoup d’autres facteurs créent également des conditions idéales pour le burn out comme un rythme de vie inadapté, une mauvaise hygiène alimentaire, un sommeil perturbé ou un manque de sommeil, une sur-stimulation sonore et/ou visuelle comme la télévision, les écrans d’ordinateurs, un manque de sport, de soleil… et cela quotidiennement.

Le stress augmente alors considérablement et devient quasi voir totalement permanent. Et si vous ne pouvez compenser ce stress par des temps de retour à soi, des temps où votre corps peut se régénérer, alors il finira par s’épuiser. Et la fatigue chronique et la dépression auront un espace idéal pour pouvoir se loger en vous.

Le corps est fait pour gérer le stress de façon momentané. Si un lion vous court après, un signal de stress vient à vous pour vous permettre d’être réactif. C’est le mode survie. Mais si le mode survie est en permanence activé, le système nerveux va être saturé, il n’arrivera plus à compenser et n’aura plus d’énergie pour le reste.

Souvent ces moments de stress prolongé sont accompagnés de frustration, d’impuissance et de pensées « négatives ». Cela altère le fonctionnement du cerveau si ces ressentis sont présents en permanence.

L’extérieur (l’école, la famille, les médias…) peut vous faire croire que vous n’avez aucun pouvoir et vous finissez par vous résilier à cette vie qui ne vous correspond pas.

« Il y avait un homme qui se délectait de sa vie épouvantable et qui préférait se plaindre plutôt que de la changer » John Katzenbach.

Alors comment s’en sortir et surtout comment faire de cette situation un tremplin pour une vie plus épanouie, pour une vie plus HEUREUSE.

« Il y a deux façons de voir la vie, l’une comme si rien n’était un miracle, l’autre comme si tout était miraculeux. » Albert Einstein

Je vous invite à reprendre le contrôle de votre vie, à vous interroger sur ce qui est vraiment important pour vous, à vivre en cohérence avec vos valeurs, vos aspirations profondes, à être à l’écoute de votre corps, de vos émotions…

Je ne vous dis pas que cela sera facile, ni rapide. Le chemin vers la guérison peut parfois prendre du temps, car c’est un chemin qui nous met face à nous-même, à notre lumière comme à notre ombre. C’est un chemin qui nous demande d’aller explorer toute les facettes de nous-même pour les harmoniser et les faire rayonner.

« A l’école, quand on m’a demandé d’écrire ce que je voulais être plus tard, j’ai répondu « heureux »  . Ils m’ont dit que je n’avais pas compris la question, je leur ai répondu qu’ils n’avaient pas compris la vie. » John Lennon

Tous droits réservés

Caroline Poudevigne

www.lumiere-interieure.fr